Les enfants de la baleine

L’oeuvre

Les enfants de la baleine est un manga en 11 tomes ( et toujours en cours de parution) sorti en 2013 dans le magazine shojo Mystery Bonita. En France il arrive en 2016 chez Glénat Seinen.

 

Il sera adapté en un anime de 12 épisodes chez Netflix fin 2017. Et c’est de cet anime dont je vais parler ici.

 

Synopsis

L’île/bateau “la baleine de glaise” vogue à la surface d’un océan de sable. Celle-ci abrite un petit village auto-géré en gouvernement miniature où les décisions sont prises par les anciens dénués de tout pouvoir, contrairement à la plus part des habitants qui détiennent le samia, pouvoir télékinétique, en contre partie duquel ils sont condamnés à mourir assez jeunes.

 

Ce que j’en pense

Tout d’abord, le style graphique, parce que ça saute aux yeux immédiatement. C’est tout simplement beau, très beau. Le style est particulièrement travaillé, l’animation est fluide et les effets de lumière du plus bel effet. C’est indéniable.

 

Le scénario maintenant. Et bien, il est plutôt bien écrit, ce qui est primordial dans ce genre d’univers à secrets. Car on peut effectivement désigner cette oeuvre ainsi. C’est un univers qui semble profond et cachant bon nombre de secrets qui nous seront révélés petit à petit au fur et à mesure que l’histoire avancera. Les personnages aussi sont plutôt intéressants, bien qu’un peu clichés, et on se retrouve avec un équilibre assez bon.

 

Seul bémol que j’apporterais à cette oeuvre, défaut qui n’est d’ailleurs peut-être pas présent dans le manga d’origine, c’est sa lenteur. Les premiers épisodes (et surtout le tout premier) vendent beaucoup de rêvent d’exploration et d’intrigue complexe mais finalement le rythme n’est vraiment pas soutenu et seule une péripétie se résolvera dans cette première saison ressemblant plus à une introduction.