Zettai karen children

L’oeuvre

Zettai karen children est un manga de Takashi Shina publié depuis 2005 par le Weekly shonen sunday (Detective Conan, Silver spoon…).

Il compte désormais 49 tomes sortis au Japon pour 27 en France chez Kana édition.

Une première adaptation en anime de 51 épisodes sort en 2008 suivie par un OAV en 2010 puis par une seconde série de 12 épisodes en 2013, nommée “Zettai Karen Children: The Unlimited – Hyoubu Kyousuke”.

Faute d’avoir lu le manga, je n’en parlerais pas ici.

 

 

Synopsis

Pour l’anime de 51 épisodes:

Le nombre de personne dotées de pouvoirs, les espers, ne cessent de croître. Afin de soigner leur image auprès des normaux et éviter les incidents causés par des espers, l’organisation gouvernementale BABEL emploi nombres d’entre eux. Parmi ceux là, les children, trois jeunes filles aux pouvoirs de niveau 7 (le niveau le plus élevés mesuré) tentent de vivre une vie d’enfant normale entre deux missions.

Pour l’OAV:

Quelque temps après la fin de la première saison, un incident a lieu à la tour de BABEL et Minamoto semble en être la cause.

Pour The unlimited:

Plusieurs années après l’OAV, on suis cette fois le point de vue de Hyuobu Kyosuke, chef de l’organisation terroriste d’esper PANDRA, dans son combat contre BABEL et les normaux.

 

 

Ce que j’en pense

Saison 1 :

Le style graphique a un côté pouvant rappeler certaines œuvres des années ’90, et cela sert très bien l’anime qui fait clairement référence aux magical girl tel que Sailor Moon. D’ailleurs niveaux références j’ai pu en repérer quelques une tel que Death note (bien que je pense en avoir raté le plus grand nombre).

Le ton général est très léger, toujours porté sur l’humour même si la fin de la saison devient petit à petit plus sérieuse afin de coller avec les événements à venir.

Chaque épisodes raconte une histoire à lui seul, souvent une mission, et l’histoire sérieuse en fond avance très lentement. Trop lentement. Le public visé est probablement jeune et sera contenté de cet avalanche de conneries mais personnellement je voulais surtout voir l’avancé de cette histoire en fond. Malheureusement, même après la saison 2 on attend toujours la résolution de l’événement majeur.

Enfin, malgré la légèreté, certains thèmes sont tout de même abordés: le racisme, bien évidemment, et de manière plutôt bonne, même si cela est fait comme dans toute les œuvres du genre, comme dans un Xmen par exemple. En revanche la où j’ai été agréablement surpris c’est sur le traitement de l’homosexualité: là où d’habitude avoir un personnage gay caricatural et ridicule sert juste pour faire de l’humour (d’ailleurs c’est le cas ici dès le premier épisode) on a un épisode qui traite la chose intelligemment. La relation entre deux femmes est laissé ambiguë, sous-entendu, et ce n’est cas la fin du fameux épisodes que l’on comprend vraiment les sentiments de chacune des deux. C’est subtil et sans trop de blague conne sur le sujet pour une fois.

Sinon on parle de ce délire lolicon un peu trop omniprésent avec des gamines de 10-12 ans amoureuses de leur tuteur de 20-25 ans? Même si le but est humoristique, à mon gout ils en font trop.

Bref, c’est sympa mais enfantin.

 

L’OAV est dans la plus parfaite continuité, avec cependant encore un peu plus de sérieux que la fin de la saison 1 annonçant la 2 tout comme les désastres à venir. Rien à dire de plus donc.

 

Saison 2 :

Cette fois tout change. Les graphismes sont bien plus beaux, le ton est plus sérieux/mature, les épisodes se suivent en une seule histoire de 12 épisodes, les personnages sont plus ou moins tous nouveaux (même si on en retrouve bon nombre).

Alors est-ce mieux? Et bien, selon moi, oui. L’univers est ici développé en même temps que le point de vue de PANDRA. De nouveaux personnages font leur apparition même si on retrouve tous les personnages important de la première partie.

L’œuvre est plutôt bien pensée dans sa totalité: on aperçoit nombres de détails aux seconds visionnages qui n’ont de sens qu’en ayant déjà connaissance de toute l’intrigue.

J’ai personnellement commencé Zettai karen par la seconde saison sans avoir nullement l’impression d’avoir raté quoique ce soit même si pour autant avoir vu la première permet de mieux comprendre les choses.

 

Si je devais conclure je dirais que première saison + OAV c’est sympa mais sans plus, en revanche la seconde est plutôt pas mal même si on est toujours en suspens par rapport au fameux événement prédit.